faut il ouvrir un PEA PME?

Ouvrir un PEA PME

althos article Leave a Comment

Partagez!

Le PEA PME, comment ça marche? Althos Patrimoine vous éclaire.

faut il ouvrir un PEA PME?

Entré en vigueur depuis le 1er janvier 2014 le PEA PME-ETI fonctionne de la même manière que le PEA classique et présente les mêmes avantages fiscaux, à savoir une exonération des dividendes et des plus-values passé 5 ans.

Pour rappel, la fiscalité pour les PEA (classiques ou PEA assurances) est la suivante :

  • Entre 0 et 2 ans de détention : 22,5% d’Impôt sur le Revenu (IR) + 15,5% de cotisations sociales
  • Entre 2 ans et 5 ans : 19% d’IR + 15,5% de cotisations sociales
  • Au-delà de 5 ans de détentions : 15,5% de cotisations sociales

Vous ne pouvez détenir qu’un seul PEA PME par personne (2 par foyer fiscal, si vous êtes en couple) en plus d’un PEA classique (idem). Le plafond de versement est de 75 000 € par souscripteur, contre 150 000 € pour le PEA classique. Ces deux plafonds sont cumulables, portant l’exonération totale à 225 000 €.

Plus stricte encore que le PEA classique

Le PEA PME est un Plan d’Epargne en Actions destiné au financement des PME et des ETI européennes. Selon la définition de l’INSEE, ces entreprises doivent employer moins de 5 000 salariés, et présenter un chiffre d’affaires inférieur à 1,5 milliard € ou un bilan inférieur à 2 milliards €. Avec un chiffre d’affaires de 1,35 milliard € en 2014, l’entreprise Eutelsat Communication est éligible au PEA PME, malgré une capitalisation qui dépasse 7 mds €.

Ainsi, la plupart des valeurs cotées sur les segments B et C d’Euronext, ou sur Alternext sont éligibles. A l’inverse du PEA classique, les parts de FIP, FCPI et FCPR sont aussi autorisées, à la condition qu’ils soient investis à 75% en titres émis (actions et obligations) par des PME, dont 50% d’actions.

Vous pouvez loger dans le PEA-PME des titres de sociétés non cotées, y compris de votre propre entreprise (sous conditions). En revanche, tout comme pour le PEA classique, les sociétés immobilières sont exclues.

Surperformance des Small et Mid caps vs Large caps

Le CAC Mid & Small affiche des performances historiques bien meilleures que l’indice CAC 40. Sur les 10 dernières années, le CAC Mid & Small progresse de 138% contre 33% pour son grand frère. Sur 15 ans l’indice des petites et moyennes valeurs bat 12 fois le CAC 40. Au total, plus de 1 000 petites valeurs et plus de 400 moyennes valeurs cotées en Europe sont éligibles au PEA PME.

Des entreprises plus fragiles

Plus d’une vingtaine de société de gestion ont lancé leur fonds. Parmi elles, on retrouve de belles « maisons de gestion », comme Oddo AM ou DNCA. Toutefois, compte tenu du faible historique de performance, nous n’avons pas pu pour le moment nous forger de fortes convictions sur cette catégorie de fonds. En effet, la politique d’Althos Patrimoine en matière de sélection d’OPVM est de choisir des fonds ayant idéalement un historique supérieur à 10 ans, et au minimum de 5 ans.

Nous rappelons également que les petites et moyennes capitalisations sont plus volatiles par nature et surtout plus fragiles en cas de retournements de la conjoncture économique. Pour les plus petites valeurs, la liquidité peut-être très réduite et l’investisseur peut se retrouver bloqué.

Conclusion

Tant que vous n’êtes pas au plafond des 150 000 € sur votre PEA et que vous n’envisagez pas de le remplir, l’ouverture d’un PEA PME ne sert à rien. En effet, ce dernier est plus contraignant qu’un PEA classique et n’apporte aucun avantage supplémentaire. De plus, s’exposer en direct sur ces valeurs nous semble risqué et l’absence d’historique des fonds, nouvellement créés, nous incite à la prudence. Althos Patrimoine vous recommande donc de rester à l’écart et de préférer un PEA classique, ou un contrat d’assurance-vie.

Leave a Reply