Gestion active et Gestion passive: une étude des performances sur 10 ans

althos Uncategorized

Partagez!

C’est le débat du moment : la gestion active est elle capable de faire mieux que la gestion passive? Pour permettre à nos clients de profiter des meilleures opportunités d’investissement, nous avons décidé de mener une étude exhaustive des performances, sur dix ans, des fonds gérés activement par rapport à leurs indices de référence.

Plus qu’une réponse définitive cette étude se veut être une base de travail pour suivre l’évolution des performances de la gestion active ainsi que de la gestion passive.

Nos résultats sont présentés de manière synthétique au sein de l’infographie ci-dessous, ainsi que dans une étude complète et téléchargeable librement : Etude Gestion Active & Gestion Passive

Ce qu’il faut retenir:
  • Il est surprenant d’opposer gestion active et gestion passive, tant ces deux approches sont complémentaires.
  • En effet, en combinant les meilleurs fonds gérés activement avec des ETF, les résultats obtenus sont meilleurs.
  • Certains indices sont relativement faciles à surperformer, d’autres moins, voire pas du tout.
  • Les écarts de performances au sein d’une même catégorie sont significatifs (différence entre premier et dernier décile[1]), ce qui rend inadaptée l’utilisation de la moyenne.
  • Les ETF permettent d’investir sur des univers presque impossibles à suivre de façon efficace, comme par exemple des petites et moyennes capitalisations internationales ou des marchés émergents, où la gestion active n’est pas présente du fait des difficultés à suivre cette typologie de valeur à une si grande échelle.
  • Hormis les frais bas et le talent, peu d’éléments récurrents permettent d’expliquer la surperformance.
  • A l’inverse, le recours au closet indexing[2] et la pratique de frais élevés sont des facteurs avérés de sous performance.
  • Les gérants talentueux, décorrelés de leur indice et pratiquant des frais raisonnables (inférieurs à 2 %) ont une probabilité élevée de surperformer.

[1] Les déciles divisent les valeurs d’une catégorie en 10 parties : le 1er décile correspond aux 10 % des meilleurs fonds et le dernier décile représente les 10 % des plus mauvais.

 [2] Le closet indexing ou l’indexation cachée consiste à investir sur l’ensemble ou la quasi-totalité de valeurs qui composent un indice pour en répliquer la performance, mais avec des frais bien supérieurs à ceux des ETF.

Résumé de l’étude en Infographie

Gestion Active Vs Gestion Passive
Partagez cette infographie librement sur votre site en copiant/collant le code ci-dessous