Investir dans un Groupement Foncier Viticole (GFV) pour optimiser ma fiscalité


Les parts de GFV sont exonérées d’ISF à hauteur de 75  % dans la limite de 101 897 € et de 50 % au-delà,

Vous bénéficiez d’une performance annualisée supérieure à 5 %, grâce à la sélection d’Althos Patrimoine,

Vous avez la possibilité de percevoir votre loyer sous forme de bouteilles de vin,

“Pour les patrimoines significatifs, les GFV sont bien plus qu’un simple placement plaisir”

JE RECOIS LA LISTE DES MEILLEURS GFV

+5% de rendement grâce à la sélection Althos Patrimoine,

10 000€ seulement pour accéder aux GFV,

75% la hauteur de l’exonération de mon ISF grâce au GFV,

Les GFV: solution idéale pour transmettre mon patrimoine

“L’exonération des GFV lors de la transmission est ultra avantageuse”

JE RECOIS LA LISTE DES MEILLEURS GFV

 Les donations et les successions bénéficient aussi d’une exonération à hauteur de 75  % dans la limite de 101 897 € et de 50 % au-delà,

Cette exonération est accordée aux parts détenues depuis plus de 2 ans par le donateur ou le défunt sous condition que le bénéficiaire de la transmission les conserve pendant 5 ans, à compter de la date de la transmission.

Le fonctionnement du GFV


Les Groupements Fonciers Viticoles ont été créés le 31 décembre 1970. Il s’agit de sociétés civiles qui ont pour objet social l’achat de vignes.

L’exploitation est assurée par un vigneron sélectionné par la société de gestion ayant créé le GFV.

L’exploitant s’engage sur un bail de long terme (18 à 25 ans) et verse chaque année aux associés une quote-part des loyers perçus (les fermages).

Il existe deux moteurs de performance :

 Le rendement issu des loyers, perçu annuellement

 La revalorisation de la part, liée à l’appréciation du domaine dans le temps

S’ajoutent des revenus « en nature », puisque les associés peuvent acheter des bouteilles à un tarif préférentiel.

Il existe une centaine de GFV. Deux stratégies (qui peuvent être complémentaires) s’offrent à vous :

 Investir dans un domaine prestigieux, offrant un rendement faible, mais un potentiel de revalorisation élevé (option la plus « sûre »).

 Investir dans un domaine moins reconnu, bénéficiant d’un rendement plus élevé et miser sur le talent du vigneron pour développer la renommée du vignoble (option plus risquée mais présentant un potentiel de gain plus significatif).
On distingue 3 types de frais :

 Les frais d’entrée : généralement de 10%.

 Les frais de gestion : prélevés sur les fermages, d’environ 5 % par an.

 Les frais de sortie : un montant forfaitaire de 125€ est demandé, auquel peuvent s’ajouter des frais annexes.
Les GFV ont un capital fixe ou variable. Vous pouvez demander le « retrait » (capital variable) ou la « cession » (capital fixe) de tout ou partie de vos parts, à n’importe quel moment.

La liquidité dépend des conditions fixées par la société de gestion.

D’une part, les revenus sont taxés au titre du régime des revenus fonciers soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

D’autre part, les plus-values réalisées grâce à la revalorisation des parts sont imposables en tant que plus-values immobilières au taux de 19%. Les abattements suivants s’appliquent:

6% par an au-delà de la 5ème année de détention et jusqu’à la 21ème année,

4% la 22ème année,

Soit une exonération de 100% au bout de 22 ans pour l’impôt sur le revenu.

Pour les prélèvements sociaux, les abattements sont les suivants :

1.65% de 5 à 21 ans,

1.6% la 22ème année,

9% par an au-delà,

Soit une exonération totale au bout de 30 ans.

NOS INGÉNIEURS PATRIMONIAUX RÉPONDENT A VOS QUESTIONS AU 01 44 95 08 72