LE PERP : PLAN D’ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

Althos a sélectionné pour vous les meilleurs PERP du marché à des conditions de souscription avantageuses.

JE SIMULE MON PROJET

Courte définition

"Le Plan d'Epargne Retraite Populaire permet de se constituer une retraite complémentaire par capitalisation. Les versements sont déductibles des revenus imposables."

Bertrand Tourmente. Gérant Fondateur

Pourquoi ouvrir un PERP ?

Préparer sa retraite

Le PERP permet de se constituer une retraite complémentaire par capitalisation, à votre rythme. Lors de votre départ en retraite vous pourrez percevoir une rente viagère et un capital.

Optimiser sa fiscalité

Les versements réalisés sur un PERP sont déductibles des revenus imposables. Les plus-values réalisées sont exonérées d'IR et de prélèvements sociaux, toutefois, la rente et le capital perçus lors du départ en retraite sont fiscalisés.

Protéger ses proches

En cas de décès durant la perception de la rente, certains contrats prévoient qu'elle continuera à être versée au bénéficiaire désigné.

Les avantages du PERP

Excellente solution d’épargne retraite et d'optimisation fiscale le PERP offre aussi bien d'autres avantages.

Un large choix de contrats et de nombreuses options de gestion et de rente pour définir un contrat sur-mesure

Les versements sont déductibles des revenus imposables. Les droits au versement non utilisés en phase d’épargne sont reportables sur 3 ans.

Si le souscripteur décède avant d'avoir dénoué son PERP, la rente viagère sera versée au bénéficiaire désigné.

Un grand choix de supports dont les fonds en euros pour garantir votre épargne et les SCPI pour diversifier votre investissement.

Lors du départ en retraite, le souscripteur peut percevoir 20 % de l'épargne en capital.

Au moment de son départ en retraite, sous condition d’acheter sa résidence principale, l’épargnant peut choisir de percevoir l’intégralité de son épargne sous forme de capital.

Nos 3 contrats préférés

Contrat
Multi-Plus
Eres 163x
Lignage
Assureur
PERP CARDIF
PERP  SWISSLIFE
PERP oradea vie
Note Althos





Points forts
-Large choix d’Unités de Compte
-Investissez jusqu'à 50% en SCPI
-Choix parmi 6 trackers
Supports
- 1 OPCI
-788 Fonds FCP/SICAV
- 6 SCPI
- 52 Fonds FCP/SICAV
- 1 SCPI
- 6 Trackers
- 200 Fonds FCP/SICAV
Rendement Fonds en euros 2017
ND
+ 2.75 %
+ 1.60 %
Options de rente
5 Options
4 Options
5 Options
Options de gestion
3 Options
3 Options
3 Options
Frais de gestion
-0.7 % sur Fonds Euros
-0.96% sur UC
1 %
1 %
Frais d'arbitrage
1 %
0.5 %
0.25 %
Frais de rente
3 %
0 %
0 %
Découvrez le contrat
Découvrez le contrat
Découvrez le contrat

Performances passées de nos PERP selon le profil investisseur

Performances nettes de frais de gestion pour nos allocations type mandat de gestion

Sur 3 ans

2017

2016

2015

Les performances passées ne présagent pas des performances futures.
Investir en unités de compte présente un risque de perte en capital.

Nos portefeuilles par profil investisseur

Conservateur

Vous privilégiez la sécurité à la performance et acceptez un rendement limité compte tenu d’une prise de risque nulle.

Prudent

Vous privilégiez la sécurité à la performance mais acceptez un certain niveau de risque.

Equilibré

Vous privilégiez la performance mais souhaitez modérer le niveau de risque.

Dynamique

Vous êtes prêt, pour une espérance de gain élevé, à vous positionner sur des marchés plus volatils.

Offensif

Vous êtes prêt à vous positionner sur des marchés extrêmement volatils en contrepartie d’une espérance de forte plus-value.

Notre methodologie d'investissement

Une allocation optimisée et diversifiée en permanence selon votre profil investisseur. Votre allocation pourra être modifiée dans le temps pour correspondre à votre profil investisseur en fonction des fluctuations du marché.

Une gestion déléguée à une équipe d'experts qui assure un suivi quotidien personalisé pour profiter des opportunités de marché et réduire les risques.

Un conseil inépendant, pour choisir les meilleurs supports d'investissement parmi les meilleurs gérants actifs et/ou les meilleurs fonds indiciels (ETF).

Les frais de votre contrat

Les frais sont un élément déterminant dans la performance d'un portefeuille. C'est pourquoi nous sélectionnons les supports (OPCVM, ETF) ayant les frais les plus faibles possibles.

 
Conservateur
Prudent
Équilibré
Dynamique
Offensif
Frais du contrat
1.%
1.%
1.%
1.%
1.%
Frais moyen des supports
0.28%
0.70%
1%
1.23%
1.16%
Mandat de gestion
0%
0%
0%
0%
0%
TOTAL
1.28%
1.70%
2%
2.23%
2.16%
Notre rémunération
0.50%
0.50%
0.50%
0.50%
0.50%

Notre approche pour sélectionner les supports défendant le mieux vos intérêts

Notre approche est simple : nous recherchons les 5 % des meilleurs gérants capables de battre leur indice de référence. S'ils existent nous les sélectionnons, dans le cas contraire, nous vous recommandons d'investir sur l'indice via un ETF.

Par exemple, il n'existe aucun fonds disponible capable de battre l'indice des actions américaines le plus large, le MSCI USA, sur une période supérieure à 10 ans. C'est pourquoi nous sélectionnons directement l'indice en investissant sur un ETF MSCI USA.

A l'inverse, pour les actions européennes, plusieurs gérants battent l'indice de référence (le MSCI EUROPE) sur une période de 10 ans. Sur cette partie, nous avons sélectionné les meilleurs d'entre eux. Les frais afférents à ces fonds sont supérieurs à ceux d'un ETF, toutefois, ils sont largement justifiés par leur surperformance.

Pour aller plus loin

Le PERP de par ses nombreuses options et sa flexibilité de gestion est un contrat d’épargne complet. Quelques explications sur son fonctionnement sont donc nécessaires pour cerner les capacités qu'il offre.

Qui peut souscrire à un PERP ?

Toute personne physique, quelque soit sa situation familiale ou professionnelle peut souscrire à un ou plusieurs PERP.

Les différents types de PERP

Il est important de bien choisir son PERP, notamment en fonction des supports d’investissement (OPCVM) disponibles.

Le PERP en euros est un placement sans risque qui offre un rendement faible puisqu'il est uniquement investi en fonds en euros garanti.

Le PERP en gestion libre vous offre la liberté d’investir parmi les supports disponibles sur le contrat et ensuite d’arbitrer entre les fonds de votre choix.

Enfin, il existe le PERP "à points" qui permet de convertir directement les cotisations versées en points retraite. Ces derniers sont transformés en rente au terme du contrat.

Des versements à votre rythme

La loi n’impose pas de versement minimal, ni aucune obligation annuelle de versement. Cependant, les modalités de versement dépendent de votre contrat.

Vous pouvez opter pour des versements libres ou pour des versements programmés, c’est-à-dire à dates fixes et à montants définis.

Vous pouvez néanmoins, lorsque vous le souhaitez, modifier la fréquence et le montant de ces versements.

La fiscalité

Déductibilité des primes versées

Les versements effectués sur un PERP sont déductibles du revenu net global dans la limite de 10 % des revenus d'activité de l'année précédente et d'un plafond de 31 382 € en 2018. Cet avantage fiscal n'entre pas dans le plafonnement global des niches fiscales (10 000 € en 2018).

Fiscalité lors du dénouement

Les plus-values réalisées sont exonérées d'Impôt sur le Revenu et de prélèvements sociaux. Toutefois, la rente perçue est imposée aux prélèvements sociaux au taux de 9,1 % et au barème progressif de l'Impôt sur le Revenu après un abattement de 10 %.

Le capital perçu est imposé aux prélèvements sociaux au taux de 9,1 % et au Prélèvement Libératoire de 7,5 % après un abattement de 10 %.

Les bénéfices Althos pour ouvrir votre PERP

L'equipe Althos Patrimoine

Un accompagnement sur-mesure sans frais additionnel par rapport à une souscription en direct.

Une sélection des meilleurs contrats et supports du marché.

La gestion de votre contrat déléguée à une équipe d'experts.

Un accès à vos performances 24h/24 7j/7.

Très satisfait

Des conseillers dynamiques et compétents, à l’écoute de leurs clients. Des explications simples et claires, des conseils personnalisés et un accompagnement durable. Je recommande vivement le cabinet Althos Patrimoine !

-- Alexandre L.

SCPI

Etant à la recherche d'investissements en SCPI, j'ai contacté Althos Patrimoine. Dans un premier temps, les explications ont été simples et claires, les simulations compréhensibles. Une réelle prise en main.

La suite à été de même : Accompagnement total pour gérer le crédit, la banque, l'achat de parts. Les informations sur mon dossier ont été récurrentes et précises jusqu'à la clotûre définitive.

Je recommanderai ce cabinet pour son professionnalisme.

-- Thierry M.

Professionnalisme, rigueur, clarté ...

Que dire de plus que ce qu'il y a dans le titre ... Ah, si : je suis en confiance. Et ce n'est pas rien.

-- Guillaume Orsat

Nos clients témoignent

« Excellent ! »

9.1 sur 10 

NOS SPÉCIALISTES ÉPARGNE RÉPONDENT À TOUTES VOS QUESTIONS AU 01.44.95.08.72

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire est une formule de longue durée qui permet d’obtenir une retraite par capitalisation. Institué par la loi Fillion du 21 août 2003 portant sur la réforme des retraites en France, le PERP est un contrat individuel d’assurance-vie destiné à encourager les ménages à se constituer durant la vie active un plan retraite en contrepartie d’un avantage fiscal.

Une solution d’épargne souple pour préparer votre retraite

Le PERP est accessible à toute personne physique majeure, quelle que soit sa situation familiale ou professionnelle. L’adhésion individuelle est contractualisée dans une banque, une compagnie d’assurance, une mutuelle, un organisme de prévoyance ou encore de gestion de patrimoine. Le contrat est transférable d’un établissement à un autre.

Il existe plusieurs catégories de contrats PERP, définis en fonction des supports financiers sur lesquels le capital est affecté :

PERP en euros, placement sûr et sans risque car la valeur du capital ne diminue pas et ce, quelle que soit la conjoncture économique ; en revanche, les rendements sont modestes [moins de 3.5%/an]

PERP à gestion sécurisée, avec versements en euros sécurisés sur un ou plusieurs supports boursiers [SICAV, fonds communs de placement] produisant des gains supérieurs mais dont le capital n’est pas garanti

PERP en gestion libre,le souscripteur répartit les versements à ses risques et périls sur les différents supports financiers proposés par l’établissement ; à tout moment le souscripteur peut modifier sa répartition en réalisant des arbitrages

PERP à points, similaires aux contrats régis par la loi Madelin, qui permet de convertir immédiatement les versements en rente viagère.

Adaptées à vos besoins, ces différentes solutions d’épargne proposent une gestion financière souple pour cotiser facilement et se constituer un patrimoine retraite complémentaire.

La loi n’impose aucun versement minimal et ne limite pas le montant des dépôts. Selon la formule choisie, les modalités de cotisation sont définies dans chaque contrat : versements libres ou bien programmés avec possibilité d’en modifier les montants ou de les interrompre provisoirement ou définitivement.

Liquidation des droits et options

Lors de la liquidation de vos droits à la retraite, le capital constitué est converti en une rente viagère qu’il est aussi possible de combiner avec la sortie, sous forme de capital, d’une somme égale à 20% de la valeur atteinte par le contrat. Vous pouvez également sortir du plan en totalité [toujours au départ en retraite] en cas d’acquisition d’une résidence principale en 1ère accession.

Le PERP permet encore de protéger vos proches : possibilité d’opter pour une pension de réversion au conjoint survivant en cas de décès du rentier ou encore versement, en cas de décès avant le terme de l’adhésion, d’une rente éducation aux enfants scolarisés de moins de 25 ans.

Disponibilité du capital

Important à savoir : Une sortie anticipée sous forme de capital est autorisée dans les cas suivants : décès du conjoint ou du partenaire lié par un pacte civil de solidarité [Pacs], invalidité grave empêchant l’exercice d’une profession, expiration des droits d’assurance chômage en cas de licenciement, cessation d’activité non salariée suite à une liquidation judiciaire et situation de surendettement.

Une fiscalité avantageuse

Le PERP bénéficie d’un régime attractif au niveau fiscal puisque les sommes versées par chacun des membres du foyer fiscal sont déduites du revenu net imposable, dans certaines limites :

  • au maximum, 10% de vos revenus nets d’activité professionnelle de l’année précédente, sans toutefois dépasser un montant égal à « 8 x le plafond annuel de la sécurité sociale /10 », soit 30.432 euros maximum au titre de l’année 2016,
  • au minimum, 10% du plafond annuel de la sécurité sociale de l’année précédente, soit 3.804 euros [année 2016].

Cela veut dire que vous pouvez déduire chaque année 10% de vos revenus nets dans la limite de 30.432 euros avec pour minimum 3.804 euros, même situé en dessous du seuil.

Exemple

Vous gagnez 50.000 euros par an.

Votre revenu net est obtenu en appliquant l’abattement forfaitaire de 10% : 50.000 – [10% de 50.000 = 5.000] = 45.000 euros.

Le plafond de versement annuel est de 10% de vos revenus nets, donc : 10% de 45.000 = 4.500 euros.

Si vous ne gagnez que 30.000 euros à l’année, votre revenu net est alors de 27.000 euros [30.000€ – 10%].

Le plafond annuel de versement sera de 10% de 27.000 euros soit 2.700 euros, mais comme le seuil minimum est de 3.804 euros, vous pourrez tout de même déduire jusqu’à 3.804 euros de votre revenu imposable.

Le plafond de déduction est propre à chaque membre du foyer fiscal et les plafonds non utilisés sont reportables pendant trois ans.

A noter : les déductions portent sur le revenu imposable et non pas sur l’impôt à payer, l’avantage est donc lié au taux d’imposition. Ainsi, 1000 euros versés dans un PERP procurent une économie de 450 € pour la tranche marginale d’imposition de 45%, 410 € pour celle à 41%, 300 € pour celle à 30% et 140 € pour le taux de 14%.

Des frais de gestion variables selon les offres

Le PERP n’est pas un produit gratuit. Cependant, la concurrence entre les établissements gestionnaires joue pleinement pour attirer les adhérents :

Frais d’entrée prélevés sur les versements effectués et les arbitrages [de 0 à 5%]

Frais d’arrérage éventuellement dus à chaque versement de la rente [de 0 à 4%]

Frais de gestion prélevés annuellement sur les unités de compte [de 0.7 à 1%].

Imposition de la rente

Comme pour les pensions de retraite, le montant des rentes perçues chaque année doit être déclaré à l’administration fiscale qui applique un abattement de 10%. Les rentes sont également assujetties aux prélèvements sociaux [CSG à 6,6%, CRDS à 0,5%] et à une cotisation d’assurance maladie [1%].

Imposition du capital

En cas de sortie en capital [20% maximum de la valeur atteinte], le capital versé est aussi imposable à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des pensions et retraites avec bénéfice de l’abattement de 10%.

Prélèvement de l’impôt à la source

Le prélèvement de l’impôt à la source sera mis en place en janvier 2019. En conséquence, les sommes versées en 2017 sur un PERP seront déductibles en 2018 de l’impôt sur le revenu 2017. Mais avec le prélèvement à la source, les revenus perçus en 2018 ne seront pas imposés et les sommes versées sur le PERP en 2018 ne permettront donc pas de bénéficier de l’avantage fiscal. Une situation qui n’incitera pas les détenteurs de PERP à faire des versements.

C’est pourquoi les députés ont voté à l’Assemblée Nationale, le 5 décembre 2017, une mesure qui prévoit que si les versements effectués en 2018 sur le PERP sont inférieurs à ceux de 2017, comme à ceux de 2019, alors le montant déductible en 2019 sera égal à la moyenne des versements de 2018 et 2019. Cette mesure pénalisera donc les épargnants qui suspendront ou diminueront leurs versements en 2018.

 Exemple 1Exemple 2Exemple 3Exemple 4
Montant versé en 20171000 €1000 €500 €1500 €
Montant versé en 20181000 €0 €750 €1250 €
Montant versé en 20191000 €1000 €1000 €1000 €
Montant déductible en 20191000 €500 € [ (0 € + 1000 €) /2 ]1000€1000€

Dans une conjoncture d’austérité et de pression fiscale pesant sur les pensions de retraite, le PERP séduit toujours plus d’épargnants, il est devenu l’une des meilleures solutions pour allier réduction fiscale et prévoyance retraite

Le PERP devient plus attrayant Après la création du PERP en 2003, les épargnants français ont été peu nombreux à se laisser séduire par ce placement, et ce jusqu’en 2010, car malgré une incitation fiscale intéressante, l’impossibilité de retirer le capital versé en cas de besoin demeurait un frein à l’épargne. 

Un obstacle qui s’est avéré d’autant plus grand que la crise de 2009 a créé un climat d’incertitude soutenant le besoin de flexibilité. Le PERP a donc été révisé dans ce sens en 2010, afin d’offrir davantage de souplesse aux épargnants, mais sans perdre de ses attraits fiscaux.

Un PERP plus flexible depuis 2010

Depuis 2010, le capital versé dans le cadre d’un PERP peut être récupéré en totalité avant le dénouement du contrat, mais sous certaines conditions seulement.  Le PERP peut être cassé, et le capital récupéré en intégralité en cas :

De surendettement ;
De décès du partenaire pacsé ou conjoint ;
De liquidation judiciaire suivant l’arrêt d’une activité non salarié ;
D’expiration des droits aux allocations chômage (suite à un licenciement) ;
D’invalidité (2e ou 3e catégorie uniquement) ;
D’absence de contrat de travail, et si aucun mandat social n’a été renouvelé durant deux ans.

Il est aussi dorénavant possible de retirer directement 20 % du capital au moment de la liquidation.

Vers un PERP toujours plus rentable

La plus grande flexibilité induite par la révision des textes encadrant le PERP a permis un regain d’intérêt pour ce placement, favorisant ainsi des versements plus importants de la part des titulaires de PERP, mais aussi l’ouverture de centaines de milliers de nouveaux PERP. 

Conséquence directe de cette révision, l’encours du PERP a bondi de 64% entre 2012 et 2014, pour atteindre les 12,3 milliards d’euros, alors qu’il n’était que de 7,5 milliards en 2011. (Source : Fédération Française des Sociétés d’Assurance). 

Ceci a relancé une dynamique de concurrence favorisant l’émergence de nouvelles offres toujours plus attractives, avec moins de frais d’entrée, de frais de versements ou frais de rentes, mais aussi avec une plus grande diversité et une plus grande flexibilité dans le choix des actifs. 

L’épargnant peut désormais optimiser le rendement de son PERP en répartissant ses actifs entre diverses SICAV, FCP, SCPI, OCPI, etc., ou choisir la sécurité en restant focalisé sur des fonds en euros.

Les déductions fiscales liées au PERP

Lors de la phase d’épargne, les versements effectués dans le cadre d’un PERP sont déductibles des revenus imposables, dans la limite du plafond épargne retraite, ce dernier étant commun à d’autres types de placement. Le PERP permet ainsi à l’épargnant de réduire de 10% au maximum ses impôts sur le revenu, dans la limite de huit fois le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). Cette déduction demeure un avantage fiscal qui n’est pas des moindres pour les foyers fortement imposés. De même, le plafond minimum de déduction est de 3 755 €. Aussi, tout droit au versement dans la phase d’épargne qui n’est pas utilisé, peut être reporté durant trois années. Ce système permet de différer les versements sur le PERP d’une année sur l’autre en cas d’année plus difficile, tout en continuant à bénéficier des avantages fiscaux. Enfin, il faut savoir que les déductions permises par le PERP ne sont plus prises en compte dans l’enveloppe globale des avantages fiscaux (enveloppe plafonnée à 10 000 euros), ce qui permet aux épargnants ayant souscrit un PERP de cumuler plus d’avantages fiscaux qu’auparavant.

Le PERP a certes souffert d’un manque de flexibilité et d’une faible rentabilité jusqu’en 2010, mais ces défaillances étant comblées, ce sont les autres avantages du PERP qui intéressent davantage les épargnants désormais.

Vers un PERP toujours plus rentable

Si le souscripteur décède avant la liquidation de sa retraite, la rente viagère du PERP est débloquée en faveur d’un bénéficiaire que le souscripteur peut déterminer lors de l’ouverture de son PERP. 

Restitution partielle de capital en fin de contrat

Si le souscripteur en fait la demande, il peut percevoir 20% de l’épargne accumulée dans le cadre de son PERP, dès le dénouement de son contrat, et sous forme de capital. Les rentes viagères sont alors recalculées sur la base de 80% du capital accumulé, alors que 20% de l’épargne est distribuée immédiatement.

Possibilité de toucher 100% de son PERP sous forme de capital à investir 

Au moment de son départ en retraite, sous condition d’acheter une résidence principale, l’épargnant peut choisir de percevoir l’intégralité de son épargne sous forme de capital. Il suffit de ne pas avoir été propriétaire de son habitation principale pendant au moins deux années consécutives avant de faire sa demande de restitution intégrale.

Réduction de l’ISF

Pour les foyers fortement imposés, le PERP est d’autant plus intéressant qu’il permet d’échapper à l’ISF, mais sous condition d’avoir effectué des versements réguliers pendant au moins 15 ans. Les rentes, tout comme la valeur de capitalisation du PERP, ne sont alors pas soumises à l’ISF.

Conclusion: Le PERP est devenu un placement idéal

Idéal pour les foyers fortunés tout d’abord, car le PERP permet d’éviter l’ISF tout en faisant des économies d’impôt et en s’assurant une rente supplémentaire dès la retraite, mais idéal pour les foyers plus modestes également, car le PERP demeure flexible au niveau des versements. Le PERP est donc un placement « passe-partout », qui plus est sécurisant, mais dont le rendement peut, selon le goût du risque de chacun, être optimisé par une diversification des actifs.