L’assurance-vie: un des derniers paradis fiscaux


L’assurance-vie permet de gérer un patrimoine financier en franchise d’impôt sur le revenu,

L’assurance-vie permet de percevoir si besoin des revenus complémentaires avec un cout fiscal réduit,

La durée de détention optimale est de 8 ans, toutefois votre argent reste disponible en permanence,

Le contrat d’assurance-vie multisupports vous donne accès à une large gamme d’investissements: fonds actions, fonds obligataires, fonds diversifiés.


“Véritable couteau suisse, l’assurance-vie répond à vos principaux objectifs patrimoniaux”

VOIR LES 3 MEILLEURS CONTRATS

Contrat
Althos Netlife
Althos Privilège
Althos Frontière Efficiente
Assureur
spirica scpi assurance vie
unep scpi assurance vie
apicil scpi assurance-vie
Note Althos
Points forts
-L'offre la plus large du marché
-Jusqu’à 100% SCPI
-Fonds euros à taux minimum garanti
-Jusqu’à 4,5% de remise sur le prix de la part
-Des frais réduits à vie
Date de création
2011
2006
2006
Frais d'entrée
0%
0%
0%
Frais de gestion SCPI
0,7%
0.85%
0.75%
Parts de SCPI
Jusqu’à 100%
Jusqu’à 75%
Jusqu’à 50%
Nombre de SCPI disponibles16 SCPI dont: Epargne Fonciere, PFO2, Primopierre, Rivoli Avenir Patrimoine, Actipierre Europe10 SCPI dont: Edissimmo, Efimmo 1, Immorente, Immorente 2, PFO2, Rivoli Avenir Patrimoine12 SCPI dont: Edissimmo, Efimmo 1, Immorente, Immorente 2, Interpierre, Novapierre Allemagne, PFO2, Rivoli Avenir Patrimoine
Accéder au contrat
Accéder au contrat
Accéder au contrat

L’assurance-vie: un instrument de transmission incontournable


Jusqu'à
152500
versés à votre bénéficiaire au moment de la succession

COMPAREZ TOUS LES CONTRATS

L’assurance-vie vous offre la possibilité de transmettre votre patrimoine dans des conditions fiscales avantageuses.

Même sans être vos héritiers, les bénéficiaires que vous aurez désignés pourrons recevoir jusqu’à 152 500 €, si les sommes ont été placées avant les 70 ans de l’assuré.

Le fonctionnement de l’assurance-vie


La souscription à un contrat d’assurance-vie, est faite entre l’assuré (vous) et une compagnie d’assurance.

Au moment de l’ouverture du contrat vous devez préciser le montant que vous voulez initialement verser et les supports sur lesquels vous souhaitez investir.

Un montant minimal est généralement demandé (très variable selon les contrats).

Vous devez aussi désigner un bénéficiaire pour votre succession.

Les contrats mono support ou contrats en Euros : comme leurs noms l’indiquent, il s’agit de contrats uniquement investis sur un fonds en Euros.

Les contrats multisupports : offrent en plus du fonds en Euros, la possibilité d’investir sur des supports en unités de compte (UC).
Plus de 80% des versements sur les contrats d’assurance-vie sont effectués sur les fonds en euros à capital garanti. La liquidité et la garantie du capital expliquent cet engouement des français. Cependant, si les meilleurs contrats ont encore rapporté plus de 3% net en 2014 (avant prélèvements sociaux), les rendements des fonds en euros connaissent un mouvement de baisse inéluctable. En 2014, le rendement moyen a été de 2,5 % net (avant prélèvements sociaux) et pour 2015 il est attendu proche de 2%, soit à peine un point de plus que le livret A et trop juste pour compenser l’impact de l’inflation et de la fiscalité.

Ainsi, si le fonds en euros peut rester la base de votre épargne, il est nécessaire de le compléter avec d’autres supports pour dynamiser votre épargne. C’est pourquoi un contrat multisupports est indispensable. A vous ensuite décider avec votre conseiller de la répartition que vous souhaitez.

En fonction de vos profils d’investisseur, vous choisissez des fonds (Sicav ou FCP) plus ou moins sécurisés. Évidemment, les fonds « 100% sûrs », que sont les fonds en euros à capital garanti, offrent des rendements faibles en contrepartie d’une préservation du capital.

A l’inverse, les fonds « 100% dynamiques », c’est-à-dire investis en actions, offrent des rendements élevés, mais sont bien plus volatiles et ne bénéficient d’aucune garantie de préservation du capital. Ces fonds sont adaptés à certains investisseurs et sont surtout à envisager sur un horizon long terme.

Après avoir effectué un premier versement lors de l’ouverture du contrat, vous pouvez réaliser des versements complémentaires programmés selon la fréquence que vous voulez (mensuelle, trimestrielle) ou faire des versements libres, afin d’épargner à votre rythme.

Les versements programmés ont pour avantage de lisser les performances dans le temps, en vous évitant notamment d’acheter au plus haut.

Le succès de l’assurance-vie s’explique en grande partie par l’avantage fiscal qu’elle propose.

Les plus-values sont soumises aux prélèvements sociaux (15,5%) et lors d’un rachat anticipé sont taxés, soit au barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR), soit, au prélèvement forfaitaire libératoire (PFL), au taux de :

  • 35 % en cas de rachat avant le quatrième anniversaire du contrat,
  • 15 % entre son quatrième et son huitième anniversaire,
  • 7,5 % au-delà de huit ans, après application d’un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule (ou 9 200 € pour un couple marié ou pacsé soumis à l’imposition commune).
Si votre taux marginal d’imposition (TMI) est supérieur au taux du PFL, vous devez opter pour ce dernier.

Ainsi, si votre TMI est de 30 % et que votre contrat a 5 ans d’ancienneté, choisissez le PFL qui sera de 15 %.

Les avantages de l’assurance-vie à participation aux bénéfices différée

Etablir une performance supérieure à celle du livret A (1%), tout en conservant une disponibilité totale de votre épargne,

Effectuer des rachats (= retraits) sans fiscalité sur les intérêts, coupons et dividendes lors des 8 premières années,

Percevoir des revenus complémentaires à partir d’un capital existant,

 Ne pas augmenter l’assiette taxable de son ISF.

Fonctionnement

Le principe de ce contrat est que les intérêts, coupons et dividendes distribués chaque année ne seront versés qu’au 8ème anniversaire du contrat. De ce fait, il y a deux phases dans ce type d’assurance-vie :

  • Lors des 8 premières années, les intérêts, coupons et dividendes sont automatiquement placés sur un fonds en euros sans aucune fiscalité. Ainsi, le souscripteur peut disposer de son capital versé initialement, sans être imposé.
  • Après 8 ans, les intérêts cumulés sont reversés à l’intérieur du contrat. Le contrat devient ainsi un contrat d’assurance-vie classique. Vous êtes imposé à 7,5% sur vos gains hors prélèvements sociaux. Vous bénéficiez également d’un abattement de 4 600€ pour les personnes seules et de 9 200€ pour les personnes mariées avant impôt.

NOS INGÉNIEURS PATRIMONIAUX RÉPONDENT A VOS QUESTIONS AU 01 44 95 08 72